Contactez-nous / Réservations : 01 39 92 37 02

L’Arménie chrétienne

recevez gratuitement le guide Arménie par e-mail

Voyager en Arménie c’est l’assurance de se ressourcer et de se recueillir dans un pays à la culture religieuse très présente. L’Arménie est le premier pays ayant adopté le christianisme en 301 comme religion d’Etat avec la conversion du roi Tiridate III par St. Grégoire l’Illuminateur. L’église apostolique arménienne est une église autocéphale. Elle est séparée de l’État. Le chef de l’église est le Catholicos dont le siège est situé dans la ville sainte d’Edjmiatsine.

L’étymologie du nom de la ville est liée à un rêve que fit Grégoire l’Illuminateur. Il vit Jésus descendre du ciel et lui indiquer avec un marteau l’emplacement de la ville sainte à construire. La ville fût donc nommée Edjmiatsine, qui signifie «descente du fils unique».

En Arménie la grosse majorité de la population est croyante.

Le nom de l’église apostolique arménienne provient du mot apôtre faisant référence aux deux apôtres de Jésus, Thaddée et Barthélemy, qui introduisirent en Arménie la religion chrétienne. Suite à l’adoption du christianisme comme religion d’Etat, le roi Tiridate III éradiqua le paganisme du pays. Tous les temples païens furent détruits et remplacés par des églises chrétiennes.

La conversion au christianisme du pays est liée à l’histoire de Grégoire l’Illuminateur, qui était enfermé dans une fosse profonde en prison royale. Il y subit des souffrances et fût condamné à la famine. Un monastère fût érigé plus tard sur la prison, et actuellement la fosse de Grégoire l’Illuminateur est visitée par des croyants et des touristes.

Bien qu’il y ait plusieurs dizaines de monastères, il est à noter que les moines n’existent plus en Arménie.

L’Arménie est considérée comme un musée à ciel ouvert pour ses mille églises et monastères décorant les montagnes arméniennes. Certaines d’entre elles sont classées dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.